Horsemanship

1 – DEFINITION

PJ CHAMPAGNE CHIP QH avec Laura DUMONT

L’épreuve de HORSEMANSHIP évalue l’habileté du cavalier, en harmonie avec son cheval, à exécuter avec précision et calme un parcours prescrit par le juge tout en démontrant aplomb et assurance et en conservant une position équilibrée, fonctionnelle et fondamentalement correcte. L’attitude et les aides du cavalier, l’harmonie du couple sont des facteurs importants. Les deux enjeux majeurs sont la sécurité et le respect du cheval.

2 – EQUIPEMENT

Un harnachement western pour le cheval et une tenue western pour le cavalier sont requis. Les protections sont permises pour les chevaux.

3 – PROCEDURES

Chaque cavalier est jugé individuellement sur un pattern, puis collectivement aux trois allures en piste.
Selon le choix du juge, les concurrents peuvent s’aligner dans le manège et travailler individuellement ou chaque concurrent peut évoluer à partir de la barrière d’entrée. Dans ce cas l’ordre de la liste affichée sera respecté.
A la fin de leur pattern, les concurrents sortent ou s’alignent. Puis débute la deuxième phase. Tous les concurrents sont revus sur la piste ensemble aux trois allures dans au moins une direction. Le but est d’affiner le jugement concernant la compétence équestre du cavalier. Cette deuxième phase ne doit pas être considérée comme une épreuve de western pleasure.

4 – PATTERNS

L’affichage obligatoire du parcours validé par le juge doit être fait au moins une heure avant l’épreuve.
Les manoeuvres suivantes sont acceptables : le pas, le petit trot, le trot, le trot allongé, le galop ou le grand galop en ligne droite, en ligne courbe, en serpentine, en cercle ou en figure de huit, ou dans un enchaînement de ces allures et de ces manœuvres, l’arrêt, le reculer sur une ligne droite ou courbe, le pivot incluant les vrilles(spins) et les volte-face sur l’arrière-main (rollbacks) et/ou l’avant-main, le pas de côté, le deux pistes ou la cession à la jambe, le changement de pied au galop ou décomposé, le galop à faux, ou une monte sans étriers. Un reculer doit être demandé à un certain moment durant l’épreuve. Les juges ne doivent pas exiger de monter ou de descendre de cheval.

5 – MODALITES DE JUGEMENT

Une feuille des score type est remplie par le juge. Cette feuille sera affichée.
Notation de 0 à 100 . 70 est la note pour une performance correcte.

Deux critères fondamentaux sont pris en compte : la compétence équestre du cavalier et la correction de l’exécution du parcours.
Chaque maneuvre étant notée individuellement s’ajoute ou se retranche du score issu de l’évaluation globale de la compétence équestre et de l’apparence du cheval qui donnent la place dans l’échelle

A) Position du concurrent

Le concurrent doit démontrer une bonne « assiette » et monter à cheval avec une position équilibrée, fonctionnelle et correcte indépendamment de la manoeuvre ou l’allure. Le concurrent doit demeurer assis et maintenir le haut de son corps dans une position verticale à toutes les allures.
Le concurrent doit s’asseoir au centre de la selle et du dos du cheval, ayant les jambes sous lui de manière à ce qu’on puisse tracer une ligne verticale imaginaire à partir de l’oreille du concurrent, passant par le centre de l’épaule et de la hanche, effleurant l’arrière du talon ou passant par la cheville. Les talons doivent être plus bas que les orteils, avec les genoux légèrement fléchis et la partie inférieure de la jambe doit être maintenue directement sous le genou. Le concurrent est pénalisé lorsque ses jambes sont tenues de façon excessive en avant ou en arrière de la verticale. Les étriers, peu importe leur type, peuvent être chaussés à fond (le talon de la botte touchant l’étrier) ou centrés sous la plante du pied. Les orteils du concurrent doivent pointer directement vers l’avant ou être tournés légèrement vers l’extérieur avec une cheville droite ou légèrement pliée vers l’intérieur.
Le concurrent doit conserver la même position avec ou sans étriers.
Les mains et les bras doivent être tenus d’une manière détendue et naturelle, mais en conservant les bras alignés au corps. Le bras de la main tenant les rênes est fléchi au coude de façon à tracer une ligne du coude à la bouche du cheval. Le bras de la main libre peut être tenu fléchi au coude de manière similaire au bras opposé (tenant les rênes) ou il peut être vertical et parallèle au corps du concurrent.
La main tenant les rênes doit être tenue au-dessus ou légèrement en avant de la corne de la selle. Les rênes doivent être tenues de façon à conserver un léger contact avec la bouche du cheval, pour éviter un déplacement excessif de la main pour reprendre le contact. Le concurrent doit percevoir le pied du galop sans regarder vers le bas.

Lors du travail collectif en piste, le cavalier doit s’assurer de garder une distance raisonnable avec les autres concurrents et de toujours doubler par l’intérieur de la piste. Le changement de direction doit toujours être exécuté en tournant vers le milieu du manège.

Apparence du cheval
Le modèle importe peu mais l’apparence du cheval et sa condition physique doivent être évaluées. L’équipement doit s’ajuster correctement au cheval, être soigné, propre et en état correct.

B) Exécution du pattern

Le concurrent doit exécuter sa performance avec exactitude, précision, calme et un degré raisonnable de rapidité. L’augmentation de la rapidité dans l’exécution des maneuvres rehausse le degré de difficulté. Cependant l’exactitude et la précision ne doivent pas être sacrifiées à la vitesse. Les concurrents qui exécutent le patron mollement et qui laissent leur cheval se mouvoir sans impulsion, sans cadence adéquate ou avec une lacune au niveau du rassemblé, sont pénalisés.
Le cheval doit exécuter volontiers les maneuvres franchement et facilement avec un minimum de signaux visibles ou audibles. Les transitions doivent être coulantes et exécutées précisément lors du pattern et dès que la demande en est faite lors du travail en piste.
La tête et l’encolure du cheval doivent demeurer droites et alignées avec son corps pour les manoeuvres en ligne droite et légèrement cambrées vers l’intérieur dans les lignes courbes ou les cercles. Le galop à faux doit être exécuté aisément sans changement de cadence ou de foulée, à moins de précision contraire.
L’arrêt doit être franc, droit, carré, coulant et le cheval doit conserver son corps droit durant toute la manoeuvre.
Le reculer doit être calme et franc.
Les pivots doivent être fluides et continus. Lors des pivots sur l’arrière-main, le cheval doit pivoter sur son postérieur intérieur pendant que les antérieurs croisent.
Une volte-face (rollback) est un arrêt suivi, sans aucune hésitation, d’un pivot de 180° sur les hanches. Le fait de reculer durant un pivot est pénalisé très sévèrement.
Pour le pas de coté, le cheval conserve son corps droit pendant qu’il se déplace directement de façon latérale dans la direction prescrite. Lorsqu’il exécute une cession à la jambe, le cheval doit se déplacer vers l’avant et latéralement dans la diagonale prescrite tout en maintenant le corps légèrement incurvé à l’opposé du sens du mouvement. Dans le travail de deux pistes, le cheval doit se déplacer vers l’avant et latéralement dans la diagonale prescrite tout en maintenant le corps droit ou incurvé dans le sens du mouvement.
Un changement de pied au galop doit être exécuté simultanément devant et derrière et précisément à l’endroit désigné, sans modification de la cadence ou de l’attitude..
Un changement de pied simple ou décomposé est exécuté avec une transition au pas ou trot d’une à trois foulées et à l’endroit désigné.
La position en selle du concurrent et la performance du cheval et du concurrent durant la portion
collective en piste doivent être prises en considération pour le classement final.

Les déficits de performance :
Mauvais pied au galop ou rupture d’allure pour quelques foulées.
Cercles étirés ou non circulaires, cheval en contre incurvation
Cheval qui arrête brutalement, trébuche, accroche ou dont une seule hanche s’abaisse durant l’arrêt.
Reculer mou ou heurté
Lors d’un pivot, défaut de maintenir en position le postérieur intérieur ou un mauvais croisement des antérieurs ;
Tête et/ou l’encolure excessivement tordues sur une ligne droite, pour un arrêt ou un reculer.
Résistance du cheval suite à un signal ou à un effet de rênes.
Hésitation durant une manoeuvre sauf si elle est prescrite.
Cheval qui bouge pendant une immobilité
Exécution imprécise du pattern ou transitions brusques.
Défaut d’exécution des transitions de vitesse prescrites.
Tête portée trop haute ou chanfrein trop en avant démontrant une résistance importante ou trop basse provoquant le déséquilibre sur les épaules
Cheval encapuchonné ou démontrant une intimidation avec une tête en arrière de la verticale.

C) Les FAUTES

Les fautes sont définies en mineures, majeures ou sévères. Les cases seront complétées au fur et à mesure par des signes +, v+, o, v- ou – . Chaque signe s’ajoute ou se soustrait à la note de départ qui dépend du niveau général de la prestation suivant la classification de la feuille de notation. Exemple : pour un parcours correct, la notation commence à 70.

Fautes mineures : fm Déduction de 5 points
– Rupture d’allure au pas ou au jog 2 foulées ou moins
– Toucher ou cogner un cône
– Concurrent se penchant pour vérifier le pied du galop

Fautes majeures : FM : déduction de 10 points
– au pas ou jog ; allure incorrecte ou rupture d’allure de plus de 2 foulées
– Ne pas s’arrêter ou exécuter l’allure demandée autour de 3 m de la zone désignée
– Au galop ; rupture d’allure, mauvais pied ou désuni pendant 1 à 2 foulées ( sauf pour corriger un galop à faux)
– Lors d’un pivot, manque ou excès de rotation de 1/8 à ¼
– perte d’un étrier
– Tête trop basse (pointe des oreilles plus bas que le garrot), entrainant le cheval sur les épaules
– cheval encapuchonné ( chanfrein très en arrière de la verticale), donnant une apparence d’intimidation

Fautes sévères : FS : déduction de 20 points :Disqualification évitée mais le concurrent est classé derrière les concurrents sans faute sévère.
– Perte d’un étrier ou d’une rêne
– Flatter ou menacer avec une main pendant le pattern ou sur la piste
– Agripper la corne de la selle ou toute partie de celle-ci.
– Donner un signal avec l’extrémité du romal.
– Éperonner en avant de la sangle principale.
– Agression d’autres chevaux, d’autres concurrents ou le juge.
– Désobéissance ou résistance sévère du cheval
Use of either hand to instill fear or praise while on pattern or during rail work
Holding saddle with either hand
Cueing with the end of the romal
Blatant disobedience including kicking, pawing, bucking and rearing
Spurring in front of the cinch

Disqualification : ne doit pas être classé
-Défaut du concurrent de porter le bon dossard d’une manière visible.
-Ne pas respecter le pattern demandé.
-Omission ou addition de manoeuvres. , y compris tourner de plus d’1/4 tour
-Pivot ou volte-face dans la mauvaise direction.
-Renverser ou passer du mauvais côté d’un cone.
-Mauvais traitement délibéré et toute forme excessive de dressage ou d’entraînement par le concurrent.
-Chute au sol du cheval ou du concurrent.
-Usage illégal des mains sur les rênes et utilisation d’équipement interdit.-

Les fautes suivantes peuvent être cause de disqualification suivant leur importance, sauf dans les catégories Rookie et novice :
– Tête trop basse (pointe des oreilles plus bas que le garrot), entrainant le cheval sur les épaules
-cheval encapuchonné ( chanfrein très en arrière de la verticale), donnant une apparence d’intimidation

Règle spécifique pour les Catégorie Rookie et Novice(level 1) . Le concurrent exécutant les fautes suivantes n’est pas disqualifié mais reçoit une faute Sévère et sera classé après tous ceux n’ayant pas effectué de faute habituellement disqualifiante, comme se tromper de parcours, renverser ou passer du mauvais côté d’un cône, ne pas exécuter une allure demandé ou pivoter de plus d’1/4 de tour que demandé.

D) Echelle de notation

90 – 100 :
– Excellent cavalier, attitude et aides correctes. Parcours exécuté rapidement,
précisément, avec fluidité, montrant un haut niveau de professionnalisme

80 – 89 :
– Très bon niveau dans l’exécution du parcours , dans la position à cheval et l’usage des aides
– Excellent cavalier avec une faute Majeure

70 – 79 :
– Bonne exécution du pattern, Equitation correcte, manquant de style et de professionnalisme pour accéder au niveau supérieur
– Très bon cavalier avec une faute Majeure
– Excellent cavalier avec une faute sévère

60- 69 :
– Cavalier présentant des défauts de position qui empêchent une équitation efficace avec un parcours moyen, manquant de précision et d’enchaînement.
– Bon cavalier avec une faute Majeure
– Très bon cavalier avec une Faute Sévère

Inférieur à 59 :
– Cavalier inefficace et démontrant une méconnaissance de la position correcte
– Bon pattern avec une faute sévère ou de multiples fautes mineures/majeures
– Excellent ou très bon cavalier avec de multiples fautes sévères et/ou majeures or mineures